L’école et la province japonaise d’AICHI ont signé vendredi 23 aout dernier un Memorandum Of Understanding visant à développer les échanges académiques, d’étudiants et de bonnes pratiques d’innovations et d’incubation entre les 2 régions.

La province d’Aichi, la seconde région la plus riche du Japon, jusque là portée par des grands industriels (Toyota, Mitsubishi, Honda, Sendo,…) cherche à repenser son modèle de développement économique. Dans un contexte de forte concurrence sur ses marchés traditionnels (automobiles et aéronautiques), le gouvernement régional envisage l’avenir par la coopération et s’intéresse aux écosystèmes d’innovation ascendante s’appuyant sur l’enseignement supérieur, la recherche et les start-up. En France, il a identifié 4 modèles dont celui d’IMT Atlantique qui présente la caractéristique d’intervenir directement sur ces 3 piliers de l’innovation ascendante.

La visite organisée sur le campus de Rennes à l’attention du gouverneur de la Province d’Aichi, Mr. Hideaki OHMURA et des membres de son gouvernement a permis de faire découvrir concrètement le modèle mis en place à IMT Atlantique alliant recherche, formation et innovation autour de l’incubateur. Le taux de succès des entreprises incubées et la présentation de la démarche collaborative du département d’optique et de SenX, start-up issue de l’incubateur, campus Brest, spécialisée dans la collecte et l’analyse des données ont convaincu le gouvernement d’Aichi de l’intérêt de cette approche.

Le protocole d’accord de coopération entre la province d’Aichi et IMT Atlantique porte sur le transfert de savoir-faire en matière d’incubation et de formation à l’entrepreneuriat. A court terme, un partenariat va être noué avec l’université de Nagoya (83ème au classement de Shanghai) pour développer des coopérations en recherche et l’échange d’étudiants.

+ d’infos